Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 11:53

                           voeux 2013 tanghin[1] 01

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 10:12

 

                  Joyeuses fêtes de fin d’année à vous et à tous ceux qui vous sont très chers.

Ces mêmes vœux, je les adresse à tous les autres membres de l’association ainsi qu’à leur famille

 qui se battent au quotidien pour améliorer les conditions des habitants de Tanghin.

 Merci pour tant dévouement et de générosité.

Nous espérons qu’en 2013, nous verrons l’aboutissement de tous ces projets qui nous sont chers et pour lesquels nous nous battons ensemble.

                           Amitiés .

                                                                          Prosper

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 23:59

 

                                                             NOEL à TANGHIN 

 

 

                                         arton51970-1-.jpg      

Ce mardi 25 novembre 2012, Tanghin comme le reste du monde fêtera Noël. Cela n’a pas toujours été ainsi,  car il y a une trentaine d’années en arrière,  Tanghin  fêtait Noël avec  un léger décalage de deux  jours. En effet, faute de prêtres  pour célébrer Noël, dans les nombreux villages, en même temps, chaque Village avait sa fête de Noël  programmée,  après le 25 décembre. Ainsi,  la fête de Noël  se déroulait le 27 décembre à Tanghin.

A  cette époque,  la paroisse se trouvait au chef lieu de la Province, Zorgho,  situé à 15 km de Tanghin. Maintenant,  une nouvelle paroisse a été créée  à Méguet, chef lieu de la commune, dont dépend Tanghin.

Mais du fait du manque de prêtres  au niveau de la paroisse de Méguet, il n’y aura pas de messe de  minuit à Tanghin. La messe de minuit aura lieu à Méguet et à Koulwéogo située respectivement à 9 et 5 kms de Tanghin. C’est le 25 décembre  que les fidèles  catholiques de Tanghin  auront leur messe de Noël.

Comme tous les ans, la fête sera  très belle. Tôt le matin, vieux et vieilles, jeunes et enfants, la plupart à pied, et les plus fortunés à vélo convergeront  vers la petite chapelle Sainte Famille de Nazareth de Tanghin, qui  sera très petite à l’occasion.

Les femmes drapées dans leurs tenues  aux multiples couleurs et aux motifs variés  et les hommes  vêtus de boubous ou de chemises  simples  se retrouveront dans la chapelle ou aux alentours  par manque de place  pour suivre religieusement la messe qui sera dite par un des prêtres de la paroisse de Méguet.  La messe sera animée, comme d’habitudes par la dynamique chorale de Tanghin dont les  chants mélodieux vont agrémenter la messe. La messe sera dite en mooré, la langue locale. Les chants seront aussi en mooré.

Pendant la messe,  deux bébés seront baptisés.  (C’est à Pâques que les adultes convertis au Catholicisme sont baptisés).

Après la messe,  les parents des bébés baptisés  seront   félicités par les autres fidèles et chacun regagnera son domicile pour  y poursuivre la fête.  Aux parents et amis  des autres confessions religieuses qui passeront dans les familles catholiques pour souhaiter la bonne fête, on leur   offrira, du riz gras et de  la bière de mil, une boisson locale qui se prépare, uniquement, par les femmes, dans de grandes marmites en terre, pendant trois jours. Le mil rouge ou sorgho rouge qui sert à cette préparation  est prélevé sur les récoltes.

Le riz est le repas de luxe qui se mange, généralement, à l’occasion des fêtes, dans les familles. C’est aussi,  à l’occasion  des fêtes,  que dans la plupart des familles, on mange de la viande. Sinon,  le repas quotidien  se compose d’un  gâteau de mil appelé tô,  que l’on mange accompagné d’une  sauce qui est, généralement,  un mélange de feuilles bouillies, sans viande,  mais assaisonné de bouillons pour lui donner une certaine saveur.  Les seules variations que l’on peut constater dans les repas,  en dehors des périodes de fête, ce sont les repas faits de haricots et de riz bouillis assaisonnés de beure de karité, d’huile de palme, d’arachide ou de sésame.

Le Jour de Noël, la fête se poursuivra ainsi dans la plupart des familles catholiques  jusque tard dans la nuit et souvent  avec le passage de la chorale, il y a une forte animation ponctuée par  des danses. Pour manifester leur joie, dans certains ménages,  les jeunes filles, avec le renfort   des autres femmes des alentours, s’adonnent à des danses traditionnelles en chantant et en scandant des mains, ce qui crée,  des attroupements autour d’elles,  pour admirer leurs prouesses.

A  Tanghin, comme dans la plupart des villages du Burkina, malheureusement,  Noël n’est pas une fête  dédiée aux enfants. Il  n’y aura  pas une attention particulière  envers les enfants,  ce jour-là, comme c’est le cas chez vous. Aucun enfant  ne recevra de cadeau  de la part de ses parents. Les parents sont si pauvres que leur premier souci,  c’est d’assurer, au moins,  un repas quotidien, aux membres de leurs familles.  

  

                            ( Crèche en terre réalisée par des enfants Burkinabés )    
  
                                             NOEL-BF[1] 

 

A Tanghin, la communauté  catholique est organisée et  dynamique. Des responsables élus  dirigent cette communauté.  En l’absence de prêtres,  les prières du dimanche sont dirigées par les deux catéchistes  qui sont des chrétiens  engagés qui ont reçu pendant, quatre ans,  une formation religieuse, dans un centre de formation spécialisé du diocèse.

 A Ouagadougou, nous  fêterons aussi  Noël. Nous irons  à la messe de minuit  qui débute ici à 21 H TU.  Ouagadougou, étant une ville cosmopolite, les messes seront dites en français. Il en sera de même  pour les chants même, s’il y aura quelques chants dans les langues locales.

  Les différentes  églises  seront étroites cette nuit là. Du reste, pour faire face à  l’affluence, les messes seront célébrées  en dehors  des églises, mais malgré tout, il n’y aura pas de place pour tout le monde. C’est, généralement,  lors des fêtes d’obligation, que certains catholiques  se font fort, au moins,  de se rendre à l’église, si fait que tous les lieux de culte sont bondés  ces jours -là.  Les messes seront animées par les chorales qui sont très talentueuses.  Après la  messe,  qui dure  en moyenne 3 heures d’horloge,  chaque fidèle  regagnera son domicile  pour y poursuivre la fête ou pour dormir en attendant le lendemain qui est véritablement le jour de la fête. La tradition du réveillon de Noël  n’est pas très ancrée dans la plupart des familles catholiques burkinabè.

Le jour même de la fête, dans les familles catholiques,  on préparera   différents mets  africains  comme européens ( pour ceux qui ont les moyens bien  sûr ) que l’on va partager avec les voisins, les amis, les collègues, les parents qui ne sont pas de la religion catholique. Le Burkina est un  pays de forte tolérance religieuse où les gens s’acceptent  tels qu’ils  sont.  Dans certains couples, les conjoints sont de  religions différentes, sans que cela ne pose aucun problème. Même au niveau des villages, les parents et les enfants adultes peuvent être de religions différentes, chacun respectant la religion de l’autre.

 Pour en revenir à la fête de Noël,  les adeptes des autres religions  saisissent,  cette occasion   pour rendre visite aux catholiques et leur souhaiter la bonne fête. Ensemble, on fait la fête  sans aucune considération religieuse. Dans chaque ménage catholique, le jour de Noël,  les délégations de voisins,  de parents et d’amis  vont se  succéder,    jusque  tard dans la nuit. Il faut dire, qu’à l’occasion des fêtes musulmanes ou traditionnelles, les catholiques  font de même et se rendent chez les adeptes de ces religions pour leur souhaiter la bonne fête et partager leur repas, en toute fraternité, en toute amitié en toute convivialité.

Ici en ville, la tradition des cadeaux existe et va au de-là des  familles catholiques, pour concerner tous les enfants issus des familles aisées,  quelque soit la religion de leurs parents. En tout cas, depuis maintenant une semaine déjà,  c’est l’effervescence dans les magasins de vente de jouets. Mêmes les trottoirs sont envahis par des vendeurs qui proposent des jouets de toutes sortes venant essentiellement de la CHINE.

Il y a çà et là,  des arbres de Noël organisés par les différentes sociétés de la place, pour offrir des cadeaux aux enfants de leurs employés. Ce sont de véritables occasions de fêtes durant lesquelles les enfants  et leurs parents s’égayent au son de des rythmes de chez nous. Il faut néanmoins  relativiser. Seules les grosses entreprises peuvent se permettre ce luxe d’offrir aux enfants de leurs employés de tels moments de plaisir.

C’est comme cela que se passera Noël à  Tanghin, à Ouagadougou et dans les autres villes et villages du Burkina.

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 15:19

 

 7h 45 : à peine arrivées, pas le temps de nous installer les clients étaient déjà présents.
 Après quelques minutes de stress l'équipe était organisée malgré les quelques gouttes de pluie en début de matinée, il y avait beaucoup d'exposants et l'ambiance était bonne à Lailly en Val !
                                La journée fut longue malgré tout car il faisait froid !!!
 
   P1020743     P1020750

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 14:54

L'assemblée générale de l'association s'est tenue le 24 octobre 2012 à la mairie de St Claude de Diray sous la présidence de Viviane Bastin qui ouvre les débats en souhaitant à tous  la bienvenue et en excusant les personnes absentes.

Après avoir rappelé l'origine et le but de l'association Viviane Bastin  présente et commente quelques  photos prisent lors de son séjour à Tanghin en décembre dernier,

P1020735.JPG

Rapport d'activité:

1) : Après avoir rencontré les habitants de Tanghin en décembre dernier et pu appréhender leurs besoins nous avons travaillé sur :

a)    Projet d’adduction d’eau potable et construction d’un château d’eau (en cours).

b)     Envoi de 3 cartons en janvier avec du matériel sanitaire, livres, cahiers, vêtements, puis 3 bidons remplis de matériel scolaire, livres, cartables, jouets, jeux, ballons, vêtements, matériel sanitaire, 3 vélos, 1 machine à coudre et 2 tables d’examens, en mars. Les envois ont pu se faire avec l’aide de SOS PASPANGA

c)     Nous avons fait une brocante à Saint Claude de Diray lors de la Foire à l’igname en avril, (objets donnés et bidons vendus)  qui nous a rapporté 646€. Nous devions faire la brocante de Huisseau le 21 octobre mais elle a été annulée pour mauvais temps.

d)     

      Parrainages :                                                                 

-        Nous avons envoyé notre plaquette à toutes les communes de la communauté de communes pour rechercher des parrains.

-        Prosper, notre référent à Tanghin nous a envoyé une première liste de 49 noms d’enfants à parrainer, 35 enfants entrant en 6ème et 14 enfants de 5ème.

-        Nous avons pris la décision de parrainer en premier les 6ème. . A ce jour  les 35 enfants de 6ème ont un parrain et 2 enfants de 5ème également.

-        Pour assurer la continuité des études des enfants parrainés il est souhaitable que les parrains s'engagent pour une durée de 4 ans,

L’argent des parrainages a été remis dimanche 21 octobre au directeur du collège devant tous les parents réunis et la presse, par notre représentante Juliette Bastin qui avait fait le déplacement de Ouagadougou  ou elle réside jusqu'à Tanghin.  Nous la remercions vivement pour son implication dans notre association et pour son aide sur place qui nous facilite bien des démarches.

 Lors de cette manifestation le contenu des bidons a été distribué : matériel scolaire au directeur de l’école primaire ; la machine à coudre, les vélos, les vêtements et les jouets au comité des femmes ; les livres de lecture et scolaires aux directeurs du collège et de l'école selon le niveau ;  les ballons et tee-shirt de foot aux enfants non scolarisés, les tables d’examen sont installées  au dispensaire,  le Vidal et matériel sanitaire ont été remis à l’infirmier.

2)   Rapport financier par notre trésorier André Michelin

  P1020738.JPG 

 

André Michelin informe les adhérents qu'un compte bancaire à été ouvert à Ouagadougou .

Les dons et parrainages bénéficient de la déduction fiscale sur justificatifs délivrés par nos soins, pour les actions éducatives, sociales, humanitaires et culturelles ; ceux ci vous seront  adressés vers le 15 janvier 2013,

3)   Actions prévues :

   _    Brocantes : Le  4 novembre 2012 à  Lailly en Val

   -    Marché de Noël 2012 à St Laurent Nouan (à voir)

  -       Poursuite de la vente de bidons

  -       Possibilité d'organisation de concerts piano ou autres (Sandrine Blandy)

  -       Marche : Le 13 janvier 2013 à St Claude de Diray

  -       Noëlle a pris contact avec l'association « Électriciens sans frontières » (à suivre)

4)   Renouvellement du Bureau

    3 nouveaux membres rejoignent l'équipe : Jean Marie Foussereau,Martine Etourneau, Sandrine Blandy.

5)   Cotisation

La cotisation est maintenue à 10€  par adhérent

6)   Echange de courrier « parrains-filleuils »

    Il n'y a pas de distribution de courrier ni de poste au village de Tanghin.  Les personnes qui souhaitent correspondre avec les enfants peuvent faire passer leur courrier par le biais des correspondants des communes ou directement à Viviane Bastin mairie de St Claude  de Diray 41350 ou 25 rue des acacias 41350 St Claude de Diray. Un envoi groupé sera effectué régulièrement  par l'intermédiaire de Juliette Bastin à Ouagadougou qui fera le  transfert vers Prosper ou  Gisèle.

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 21:31
     
        Quel bonheur enfin de recevoir des photos récentes de Tanghin ! 
        Pas facile avec le numérique à Tanghin quand la batterie est déchargée ! 
        Cette fois Prosper nous à gâté ; depuis 2 jours nous recevons de superbes images      récentes avec des commentaires ; merci à lui pour le temps passer car il faut trouver le bon moment pour le haut débit à Oudadougou ! 
     Merci aussi à Jacques qui lui a donné un bon tuyau sur le transfert de photos en nombre !
     Pour les visionner ou en faire des copies voir les albums photos (la colonne à droite de
      votre écran) , ouvrir:
                   "réception de Juliette" et " la vie à Tanghin"..
                                              Bonne visite !

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 09:41
 
Samedi 20 Octobre 2012  
Juliette Bastin faisait le voyage Ouagadougou - Tanghin distance de 145 km  pour remettre l'argent des parrainages des élèves du collège - le riz  et les haricots pour la cantine de l'école primaire. 
Une foule de villageois et les autorités locales lui avaient réservé une grande cérémonie de bienvenue !  
Gisèle a fait un discours suivi de danses traditionnelles de la région puis Juliette  était sollicitée pour répartir nos dons arrivés depuis peu :
 la machine à coudre - les vélos - les maillots et ballons de foot - les tables médicales - les fournitures scolaires - le Vidal pour le dispensaire et autres ...

a ArriveeOfficielCG2    q 17 Juliette prononçant son discours

  Arrivée des autorités                                                Juliette pendant son discours   
 

       

 le député en vert, en lunettes, l'ancien Directeur de cab 

 

 

 

 

Le député en vert, en lunettes, l'ancien Directeur de cabinet du Premier ministre, le vice président du conseil régional du Plateau Central, debout le représentant du maire de Méguet                      
 

 

 

 

 

 

 

p Remise de l'argent du parrainage au Directeur du CEG        x le chef de Tanghin remet des cadeaux

                                                          
Remise de l'argent des parrainages au directeur du CEG   et   répartition des dons par le chef du village

 

RemiseTableConsult.JPG

                                     Table de consultations médicales pour le dispensaire
 

(Voir la répartition des autres dons dans l'album) .

 

 

 

 

Extrait du discours de Gisèle: 

discours de Gisèle 2 01B

                                  

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 20:40

Le jour de la Toussaint est chômé et férié pour permettre aux catholiques de prier pour leurs défunts. Seules, cependant, quelques familles aisées fleurissent les tombes de leurs défunts ou demandent des messes pour le repos de leurs âmes. Au Burkina, suivant la confession religieuse du défunt, des cérémonies religieuses sont organisées en sa mémoire.

Pour les musulmans (environ 60% de la population) une cérémonie religieuse appelée doua du septième jour est organisée le septième jour du décès ou un autre jour à la convenance de la famille proche. A cette occasion, tous les parents du défunt, ses amis, ses collègues, ses voisins se réunissent pour prier pour le repos de son âme. C’est l’occasion, pour ceux qui n’étaient pas présents le jour de son enterrement de présenter leurs condoléances en faisant don de sommes d’argent pour soutenir la famille éplorée. Divers repas et des boissons non alcoolisées sont servies à ceux qui viennent prier pour le défunt et ou présenter leurs condoléances lorsqu’il s’agit d’une personne âgée décédée.

Pour les catholiques, il y a trois périodes dans l’année choisies pour célébrer les funérailles chrétiennes (période de la Toussaint, en mi- janvier et le troisième dimanche de Pâques).

Pour les funérailles des personnes âgées, après la messe de requiem, tous les parents du défunt, ses amis, ses voisins, ses connaissances venant de partout, se retrouvent chez le défunt, pour présenter leurs condoléances à sa famille proche. A l’occasion, il est servi des repas, et des boissons alcoolisées ou non, suivies de réjouissances populaires (chants et danses en l’honneur du mort). En Afrique, la mort des personnes âgées n’est pas vécue comme un drame mais comme un retour auprès des ancêtres qu’il faut célébrer avec faste. Une telle pratique vise surtout à honorer la mémoire du mort et à témoigner qu’il a eu une vie bien remplie sur terre et qu’il s’en est retourné dans la paix rejoindre les ancêtres pour commencer une nouvelle vie. L’église catholique interdit actuellement la partie réjouissance populaire avec les danses traditionnelles mais il y a quelques fois des familles qui passent outre.

Enfin, il y a les funérailles traditionnelles pour les adeptes de la religion traditionnelle africaine. A l’annonce même du décès, pour les personnes âgées, la famille du défunt, organise des chants et des danses pour célébrer sa mémoire en attendant son enterrement qui intervient généralement le lendemain du décès.

Toute la nuit, précédant l’enterrement, on chante et on danse pour honorer la mémoire du défunt et l’accompagner dans son voyage chez les ancêtres. Le décès d’une personne âgée n’est jamais triste au Burkina. Il y a certes la tristesse de la séparation mais on célèbre dans la joie le retour auprès des ancêtres où une nouvelle vie commence. Pendant que les jeunes creusent la tombe à la main, c’est tout un art car il faut tailler la tombe afin qu’elle soit lisse pour recevoir le corps du défunt comme s’il dormait dans sa case, les femmes chantent et dansent. La cérémonie d’enterrement a lieu soit le matin entre 8h30 et 10h ou généralement dans l’après midi à partir de 16 h. Une fois l’enterrement terminé, il y a une première cérémonie, appelée le rasage des têtes, pour marquer le deuil. Cette première cérémonie a lieu le troisième jour après le décès. A cette occasion, les enfants du défunt, ses épouses, ses frères et sœurs pour montrer qu’ils sont en deuil, se font raser la tête. Après cette cérémonie, les parents proches fixent la date des funérailles qui est largement publiée, afin qu’à la date convenue, tout le monde puisse se retrouver au domicile du défunt pour honorer sa mémoire et implorer, à travers des sacrifices rituels, les ancêtres, afin qu’ils accueillent le défunt auprès d’eux.

En fonction des liens de parenté qui vous lie au défunt et en fonction de son statut social vous devez faire immoler un coq, un mouton, un bouc ou apporter votre soutien financier ou en nature à la famille éplorée pour l’organisation des funérailles. Pour les adeptes de la religion traditionnelle, les funérailles sont organisées une seule fois et après tout est fini, le défunt étant supposé avoir rejoint définitivement ses ancêtres auprès de qui il entame une nouvelle vie. C’est seulement après les funérailles que son héritage est partagé entre ses proches.

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 16:53

       P1010002.JPG  P1000999   

       Après ces longues vacances l'équipe s'est réunie à Saint Claude de Diray le Mardi 18 Sept avec beaucoup de projets dont les parrainages des élèves du collège de Tanghin.
A ce jour 35 enfants de 6 ème sont parrainés pour la rentrée scolaire le 1er Octobre, nous aimerions pouvoir encore parrainer 15 élèves de 5 ème  (40€ pour une année bénéficiant de la défiscalisation légale)
Nous avons eu des nouvelles de Prosper, ils ont moins d'inquiètudes pour les moissons, la pluie est tombée en abondance ces derniers jours.
 Il doit nous envoyer prochainement des photos pour le blog.
 Le projet eau suit sont cours, il manque une signature.
  C'est avec joie que les enfants de Saint Claude et Zoé ont reçu un second courrier de leurs correspondants!
 Les vélos, machine à coudre , tables médicales, bidons du dernier envoi sont enfin arrivés à Tanghin!
  Prosper doit renconter Juliette Bastin prochainement à Ouagadougou pour un chargement de haricots qu'il va livrer par la suite à l'école de Tanghin pour la cantine , ils ont aussi ouvert un compte bancaire pour notre association  ( merci encore à Juliette pour son travail sur place!)
 Continuons nos actions pour financer la cantine de l'école avec en projet la participation à    la brocante de Huisseau sur Cosson le Dim 21 Octobre Croix Bourreau route de Blois.
  Nous projetons toujours d'acheter un moulin à grains de mil!
 Une marche sera également organisée début Janvier 2013 (date à confirmer) et toujours  l'envoi de bidons.

 Rendez vous à notre assemblée Générale le Mardi 24 Octobre à  20h30 à

 la mairie de St Claude de Diray.

 

                                                                  

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 20:21
 
       
                                          carte-d-Afrique-avec-enfants.jpg                                                
 

    Début juillet le directeur du collège de Tanghin nous a fait parvenir par l’intermédiaire de notre ami Prosper, les photos et la liste des enfants à parrainer pour la rentrée des classes de septembre prochain.

  49 demandes dont (34 enfants pour la 6èmeet 15 enfants pour la 5ème).  

 Pour mémoire, l’école élémentaire est gratuite,la scolarité au collège est payante,    

         (40€ pour un jeune, livres compris pour une année).

      Certaines familles du pays de Chambord parrainent déjà des enfants du collège de Tanghin. A ce jour il nous manque beaucoup de parrains français pour dire « oui » à ces jeunes.  

          Aidez nous ! Ils comptent sur nous !

              dyn007_original_600_419_jpeg_2646898_f2fc1b3dbb90bb569c91e3.jpg

  Un PARRAINAGE vous coûtera 40€ par an pour un enfant du collège.  

     Cette somme bénéficie de la déduction fiscale légale de 66%.            (un reçu vous sera adressé par nos soins) 

  

    Il vous suffit de contacter sur vos communes:
Huisseau sur Cosson: André Michelin 02 54 20 35 82 ou Joël Debuigne 02 54 33 30 46
St Claude de Diray: Viviane Bastin 02 54 20 56 82
Saint Laurent Nouan: Chantal Vasco 02 54 87 78 72 ou Noëlle Lardon 02 54 87 76 32
Mont Pré Chambord: Micheline Deloison à la mairie 02 54 70 58 00
   Par courrier auprès de André Michelin Mairie de Huisseau sur Cosson 41330

              (Ch à l'ordre de Pays de Chambord-Tanghin)

 

                      

 

                                                        

   
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de pays de chambord-tanghin.over-blog.com
  • : L'association du Pays de Chambord est née dans le but de créer un partenariat durable entre ces deux communautés , elle a pour volonté d'aider, soutenir et mettre en place des projets.
  • Contact